Couple

Posté le par

La psychothérapie d’orientation cognitive et comportementale occupe une place de choix dans l’arsenal thérapeutique du spécialiste des relations de couple. Ce modèle TCC appliqué aux couples a évolué au rythmes de nos connaissances. 

Échange comportemental 

Dans les années 70 et 80, le modèle dominant au sujet de la psychothérapie cognitive et comportementales de couple (PCCC) se fondait sur l’échange comportemental et sur l’entraînement aux habiletés de communication et de résolution de problèmes. Les objectifs et les stratégies thérapeutiques s’inspiraient des théories de l’apprentissage social et des recherches sur les caractéristiques des couples dysfonctionnels. Il apparaît ainsi, par comparaison avec les couples heureux, que le répertoire interactionnel des couples en détresse se caractérise par un faible taux de conduite positives (manifestations d’affection, compliments, collaboration, gestes plaisants, rapports sexuels) et un ratio élevé de comportements négatifs (critiques, coercition, menaces, gestes volontairement punitifs). L’analyse de ces interactions montre, en outre, une forte propension à l’escalade en ce qui concerne la fréquence, l’intensité et la réciprocité des conduites négatives chez les couples malheureux. Ces échanges symétriques culminent en paroles et en gestes blessants tant sur le plan psychologique que sur le plan physique.

Solution

Les psychothérapeutes de couple d’orientation cognitive et comportementale ont mis au point un module de traitement centré sur l’échange comportemental. Dès 1969, Stuart élabore une procédure d’échange en deux étapes.

La procédure d’échange :

  • Dans un premier temps, les conjoints expriment leurs objectifs de changements comportementaux en ce qui concerne l’autre (« j’aimerai que mon mari exprime plus souvent ses sentiments »ou « j’aimerai que ma femme accepte des rapports sexuels plus fréquemment ») ;
  • Dans un deuxième temps, cette liste de changements espérés fait l’objet d’une négociation et d’un contrat par lequel chacun s’engage à adopter certains comportements positifs spécifiques. Chaque geste positif donne lieu à des points, qui peuvent être échangé contre un renforçateur : récompense matérielle, participation à un événement … 

Cette stratégie visait l’accroissement rapide des conduites positives et la réduction des comportements associés à la détresse conjugale. 

One Reply to “Couple”

Laisser un commentaire