La psy scientifique

Que sont la médecine et la psychologie scientifiques ?

La Médecine commence par la Clinique, par l’observation directe des patients. Cette “clinique” est la marque de fabrique des médecins depuis l’Antiquité. Mais cette même clinique a fait obstacle à l’avènement de la Médecine Scientifique. La perception directe de la souffrance de l’autre sans contrôle expérimental active l’imagination et la création d’êtres imaginaires ou conceptuels donnant du sens à cette réalité. Comme c’est le cas pour la théorie des humeurs et ou la théorie psychanalytique.

Les Humeurs Hippocratiques ou l’Inconscient Freudien ressemblent à ce que nous appelons la théorie des Lutins. Nous pouvons affirmer que les symptômes somatiques ou “psychiques” observés sont causés directement par l’action de Lutins Invisibles. Des Lutins tous petits, au point de ne pas être perceptibles, Bienveillants et Malveillants existent en nous. Ces Lutins forment une société en équilibre dynamique. Cet équilibre s’obtient par le conflit entre les Bons et les Méchants Lutins. La Santé provient de la Paix entre les deux groupes opposés et la Maladie est le résultat de leur opposition frontale. Cette étiologie fantastique est exactement de même nature cognitive que le fait d’imaginer des humeurs ou un inconscient inobservables. Pourquoi ne pas croire en notre théorie du Lutin puisque comme les humeurs et l’inconscient, elle explique sans aucune vérification observable les symptômes des malades ?

La Médecine et la Psychologie Scientifiques sont hypothético-déductives ce qui signifie qu’elles ne dépendent pas des observations immédiates mais qu’elles imaginent des relations causales entre des éléments et qu’elles testent leur valeur de vérité par l’expérimentation. Autrement dit, si nous imaginons que A cause B, nous tentons de manipuler A afin d’observer ses effets sur B. Sans cette vérification expérimentale, nous ne pourrons jamais savoir si cette hypothèse est imaginaire ou réelle. Que les cliniciens et les psychanalystes expérimentent leur imaginaire !!!

Ces considérations peuvent sembler sectaires de notre part. A quoi bon d’attaquer les croyances, les erreurs et les affabulations ? Nous pourrions entendre :

“Nous, nous aimons le Faux, le Fictif et le Cinéma !!!”

Notre réponse serait celle-ci :

” Bien sûr nous aussi, c’est une question de goût et de liberté, néanmoins face au malade nous ne pouvons pas être dans le Faux, le Fictif et le Cinéma !!! Nous ne pensons pas pouvoir guérir une Dépression avec la Psychanalyse ou avec la Théorie des Lutins. Nous avons besoin du Vrai, du Vérifié et du Contrôlable pour concevoir et appliquer un traitement efficace contre les maladies. Quant il s’agit de la souffrance humaine, nous devons être scientifique et efficace”.

Neurosciences ;

7 Replies to “La psy scientifique”

  1. maujard

    Concernant la psychanalyse; très bon exemple ! Je suis en train de préparer un documentaire sur L’EMDR seriez vous prêt à répondre à quelques questions…?

    Répondre
    1. Boris Guimpel Post author

      Merci 🙂 Si je peux vous aider, j’essayerai de faire ce que je peux… En sachant que je ne suis pas spécialiste en EMDR. J’ai juste mon opinion à son sujet par rapport aux TCC.

      Répondre
  2. Germain

    « Scientifique » ? « Vérité » ? Je croyais que l’association américaine de pédiatrie avait rejeté la scientificité des TCC, la force de la preuve étant « insuffisante à basse » ? Quant à votre théorie des Lutins, elle est proche du point Godwin. Peut-être avez-vous inventé le point Guimpel ? Le coup est facile mais mon approche est plutôt orientée par la psychanalyse (donc les lutins). Cependant, j’apprécie de discuter clinique avec mes collègues cognitivistes, sauf lorsqu’ils tombent dans l’insulte et la bêtise.

    Répondre
    1. Boris Guimpel Post author

      Bonsoir, je suis désolé que vous ayez eu le sentiment d’avoir été insulté. Ce n’était pas mon intention. Au sujet de la loi Godwin, vous êtes sur le point de la vérifier 🙂 ayant tellement l’habitude qu’on m’insulte de « fasciste ». Sinon, je reste curieux de connaître les études citées implicitement qui affirmeraient avec preuves empiriques et contrôlées du manque de « scientificité » des TCC ??? Si elles existent, je deviens moi-même psychanalyste et prêtre à la fois. Merci.

      Répondre
  3. rodde

    J’approuve tout à fait ! Etant psychologue, je me forme également aux TCC, un peu de sérieux dans le monde des psys fera un plus grand bien aux patients!!

    Répondre

Laisser un commentaire