La Saint Valentin, l’Amour et l’Ocytocine …

Le jour de la Saint Valentin est l’occasion d’exprimer son affection à l’être aimé. Mais comment ? de quelle manière ? En lui écrivant une lettre d’amour ? En lui envoyant un texto « je t’aime », ou en l’invitant au resto ?

Toutes nos façons de communiquer n’ont pas le même impact sur l’autre. Communiquer par SMS, par Facebook, par lettre ou directement à l’oral ne produisent pas les mêmes effets chez notre interlocuteur. Une étude récente le prouve. Un psychologue a demandé individuellement à des jeunes filles de 7 à 13 ans de vivre une situation stressante à savoir de se présenter devant plusieurs personnes en maintenant une expression émotionnelle neutre. Après ce moment, il était possible pour certaines filles de communiquer avec leur mère soit par téléphone, soit par texto et, pour d’autre, il était interdit de partager leur ressenti. Pour chacune de ces situations, le taux d’adrénaline et de cortisol (molécules liées au stress) étaient analysés par un prélèvement salivaire et le niveau d’ocytocine (hormone de l’attachement) était également observer par l’analyse urinaire. Résultat : parler directement avec un proche est beaucoup plus apaisant et soutenant que de lui écrire par SMS son émotion. Les filles qui ont pu téléphoner ont un taux de cortisol et de stress beaucoup plus bas que les autres filles qui ont soit pas communiqué ou seulement par texto et elles ont également un taux d’ocytocine bien plus élevé. Autrement dit, la communication orale est plus anti-stress que les autres formes d’échanges plus modernes en produisant plus d’ocytocine dans le cerveau.

Quelle est l’action précise de l’ocytocine sur notre cerveau ? Elle agit comme un réel philtre d’amour. Cette hormone initie et maintient les liens affectifs. Dés la naissance, la reconnaissance du bébé de la voix de sa mère induit chez lui une sécrétion d’ocytocine et réduit le stress. Chez l’adulte, l’inhalation de cette hormone augmente le sentiment de confiance en l’autre et fait éprouver une sécurité affective. Dans notre cerveau, une structure archaïque qui s’appelle l’amygdale commande l’anxiété sociale ; les contacts sociaux bienveillants inhibent la méfiance à l’égard de l’autre par la sécrétion d’ocytocine dans ce noyaux cérébral. De même, le désir sexuel est entretenu par cette hormone. Après chaque orgasme, l’ocytocine est sécrétée de nouveau. De cette manière, elle crée ou maintient le lien amoureux entre les partenaires.

Par conséquent, qu’on le veuille ou non, la communication amoureuse est sensorielle et primaire. Elle se base sur l’image du corps et du visage de l’être aimé, sur sa voix, ses tonalités et ses rythmes, sur son odeur et ses caresses. L’écriture est beaucoup trop culturelle pour déclencher directement et sans effort d’attention le sentiment amoureux. Voir, entendre, sentir et toucher notre bien aimé déclenche en nous, sans le vouloir, la passion amoureuse associant le désir et la tendresse.

La Saint Valentin est donc l’occasion pour vous de renforcer par une soirée en amoureux en tête à tête vos sentiments beaucoup plus que par une lettre d’amour, un mail ou texto ! Vivre l’amour directement en le disant à son partenaire ou en l’entendant de sa bouche est plus intense que de lui écrire ou de le lire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.